CEDEAO BURKINA FASO Comptabilité / Finance / Banque

Professionnel principal chargé du développement des ressources humaines pour la santé Temps Plein 194

Pays Burkina Faso
Ville Bobo Dioulasso
Candidats 1
Niveau d'étude Licence
Genre Homme/Femme
Salaire Non spécifié
Type de contrat CDI
Catégorie Agent de Maitrise
Expérience minimale 5-7 An(s)
Date limite 2018-04-04

Description

Le titulaire du poste doit :

Faciliter et appuyer l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et plans de ressources humaines pour la santé, tant au niveau régional que dans les pays Membres.

Faciliter et appuyer la formation de base et la formation postuniversitaire de toutes les catégories des professionnels des sciences médicales et ceux des sciences alliées à la santé et, le cas échéant, obtenir un parrainage pour ces formations.

Identifier et faciliter l’accréditation des institutions de la région qui peuvent être utilisées pour la formation de toutes les catégories de professionnels de santé à tous les niveaux.

Faciliter et appuyer le renforcement des institutions de formation en vue de leur permettre de répondre aux critères d’accréditation des curricula harmonisés.

Promouvoir l’échange de personnels et de technologies de la santé entre les États membres.

Appuyer l’échange de formateurs et d’étudiants au sein des Institutions de la sous-région.

Organiser des cours, des séminaires et des ateliers de formation et de dissémination d’informations et d’actualisation des connaissances du personnel de santé à tous les niveaux en fonction des besoins de formation identifiés dans les États membres.

Faciliter et appuyer le développement de nouveaux programmes de formation essentiels pour répondre aux besoins identifiés des États Membres.

Faciliter et appuyer l’élaboration de politiques sur la reconnaissance mutuelle et les équivalences des diplômes et des certificats des programmes de formation pour l’ensemble des professionnels de santé dans l’espace CEDEAO.

Organiser des réunions du Comité technique pour le développement des ressources humaines.

Coordonner la préparation du budget de l’unité et assurer l’utilisation effective et efficace de ces ressources conformément aux procédures, règles, et règlements financiers de la CEDEAO.

Assurer l’application du processus de suivi-évaluation pour l’ensemble des programmes au sein de la division.

Coordonner la préparation d’une proposition de subvention de haute qualité et la production de rapports dans les délais pour l’OOAS, les bailleurs et les partenaires au développement.

Établir ou renforcer des relations solides avec les Institutions de formation professionnelle régionales ainsi qu’avec les principaux partenaires techniques et financiers.

Compétences requises

Être titulaire au moins d’une licence dans l’un quelconque des domaines de spécialisation ci-après : médecine sciences de la santé environnementale pharmacie soins infirmiers et éducation à la santé ou dans tout autre domaine professionnel de la santé obtenue dans une université reconnue.

Posséder un diplôme de formation professionnelle plus élevée est un avantage supplémentaire.

Avoir un certificat ou un diplôme supplémentaire dans les études de gestion serait également un atout.

Expérience et compétences requises :

Un minimum de 7 ans d’expérience professionnelle pertinente au niveau national ou international

Être familiarisé et être activement impliqué dans la formulation l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques et plans de ressources humaines pour la santé dans l’espace CEDEAO.

Avoir d’excellentes aptitudes avérées en communications orales et écrites.

Avoir des capacités avérées de leadership.

Avoir une bonne capacité d’organisation et être capable de hiérarchiser la charge de travail de définir et de respecter les délais puis d’exécuter plusieurs tâches à la fois et d’être attentif aux détails.

Avoir une bonne aptitude à travailler dans un environnement multinational et avec divers groupes de personnes et organisations au niveau national au niveau régional ainsi qu’au niveau international;

Avoir une parfaite maîtrise de l’utilisation des technologies de l’information. Age et nationalité Avoir une parfaite maîtrise (écrite et orale) de l’une des langues officielles de la CEDEAO que sont l’anglais le français ou le portugais. Une connaissance pratique de l’une quelconque des deux autres langues serait un atout. Les qualifications mentionnées dans le présent avis constituent les conditions d’admission minimum. Toute candidature de niveau inférieur à ce minimum requis sera éliminée.

.

Conditions d'application

Les candidats ne doivent pas être âgés de plus de 50 ans au moment du recrutement et doivent être citoyens de l’un des États membres de la CEDEAO.

Les candidatures devraient être transmis à: pohumanressource@ecowas.int

 (Lien de téléchargement… 86 Vacance Principal HRDH ) pohumanressource@ecowas.int          (226) 20 97 57 72

Documents Complémentaires


Postuler à cette offre

Emplois similaires

Offre d'emploi au Canada

Santé / Médical ...

NEW WORK CONSULTING

Burkina Faso, Niangoloko

Présentation

Entreprise CEDEAO BURKINA FASO
Type d'entreprise Comptabilité / Finance / Banque
Employés 100+
Email cdjs@fasonet.bf
Site Internet www.ecowas.int

Présentation de l'entreprise


I. Preamble Le Centre de Développement de la Jeunesse et des Sports, ci-après dénommé CDJS, est une Agence spécialisée de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Elle a été créée par Décision A/DEC.13/01/05, du 19 janvier 2005 à Accra au Ghana. Au cours de la 32e session du Sommet de la CEDEAO, tenue en juin 2007, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont adopté une nouvelle approche de l’intégration régionale, en approuvant une nouvelle vision globale dénommée «Vision 2020 de la CEDEAO». Cette vision a pour objectif principal de faire passer la Communauté d’une «CEDEAO des Etats » à une «CEDEAO des Peuples» à l’horizon 2020. Ainsi, le CDJS/CEDEAO met en œuvre les activités des politiques et des plans d’actions stratégiques ainsi que la vision de la CEDEAO dans les domaines des sports et de la jeunesse, y compris le volontariat. Le CDJS a pour objectif d’initier, d’élaborer, de coordonner, de suivre et de mettre en œuvre les programmes de jeunesse et des sports au sein de la Communauté. A cet effet, il vise : la mobilisation des diverses couches de la population en vue d’assurer leur intégration et leur participation effectives dans le cadre du développement social de la région ainsi que la promotion des organisations de jeunes et associations professionnelles afin d’assurer la participation populaire aux activités de la communauté ; la nécessité de fournir un cadre institutionnel permanent au sein de la CEDEAO, à travers lequel les questions liées à la jeunesse ainsi qu’aux activités sportives dans la sous-région peuvent être développées et promues. II. Cadre organisationnel du Centre Le Centre de Développement de la Jeunesse et des Sports (CDJS/CEDEAO) est l’une des Directions du Département des Affaires Sociales et du Genre de la Commission de la CEDEAO. Il est basé à Ouagadougou (Burkina Faso) et bénéficie d’un accord de siège signé entre les autorités burkinabè et la Commission de la CEDEAO. La Décision N° A/DEC 13/01/2005 du 19/01/2005 du 19 janvier 2005 avait adopté l’organigramme du CDJS/CEDEAO, composé de quatre Divisions (Jeunesse, Sports, Administration et Finance, et TIC). Toutefois, depuis 2008, la structure du Centre a connu une modification suite au transfert en son sein, du Programme des Volontaires de la CEDEAO (PVC), jadis hébergé au niveau du Département des Affaires politiques, Paix et Sécurité (CPAPS) de la Commission. Le PVC est organisé selon une approche centralisée, mais décentralisée dans son application pour permettre la flexibilité et l’adaptation du mécanisme aux réalités de chaque pays. Les orientations stratégiques, y compris la formulation de la vision globale, des buts et objectifs du Programme émanent du Conseil Régional de Coordination (CRC), qui a pour rôle, entre autres, d’assurer que le PVC devienne un véritable organe de volontariat de la CEDEAO. Etant un programme transversal, le Conseil régional du PVC comprend en son sein les représentants des départements concernés de la Commission de la CEDEAO. Le CRC est présidé par la Commissaire en charge des Affaires Sociales et du Genre de la Commission de le CEDEAO. Elle est assistée par le Directeur du Centre de Développement de la Jeunesse et des Sports de la CEDEAO (CDJS/CEDEAO), Président Suppléant du CRC. L’organe exécutif du CRC est le Bureau Régional (BR), assuré par le CDJS/CEDEAO, à Ouagadougou (Burkina Faso). Les activités de la coordination régionale sont assurées par un Coordonnateur Régional sous la supervision du Directeur du CDJS/CEDEAO. Bien que placé dans la Division Jeunesse du CDJS/CEDEAO, le PVC, pour son efficacité est supervisé directement par le Directeur du CDJS/CEDEAO. Au niveau national se trouve d’abord le Conseil National de Coordination (CNC) qui est l’organe national par lequel les orientations des politiques nationales concernant le Programme sont données. Ce Conseil œuvre pour la compréhension et l’enracinement du volontariat dans le contexte national. Il sert également de conseiller au Bureau Pays en charge de la coordination du Programme. Le CNC est présidé par le Chef du Bureau National CEDEAO dans le pays. Il est constitué des points focaux/représentants des différents ministères, des organisations de la société civile, des Agences du Système des Nations Unies et des associations des jeunes de la place impliqués dans la mise en œuvre du programme au niveau national.

Laissez un message à CEDEAO BURKINA FASO


Votre message a été envoyé avec succès.

Envoyer le message

PUBLICATIONS DU BLOG


2018-04-19 11:56 1 185

6 conseils pour trouver la tenue idéale. . .

Conseils pratiques et personal branding, Le monde de l'entreprise Soigner sa tenue vestimentaire pour un entretien n’est pas la première chose à laquelle on pense et pourtant c’est une é. . . plus

2018-04-09 14:03 1 177

10 conseils de pro pour son entretien t. . .

Mathieu Bruckmüller Attention danger. Pour affiner rapidement leur sélection, les recruteurs recourent de plus en plus à l'entretien téléphonique avant un deuxième échange, cette fois-ci. . . plus